CANDIDATER

Le jour où j’ai mis les pieds dans un MLM

Oct 28, 2021
MLM

Je me rappelle avoir validé une par une absolument toutes les personnes qui souhaitaient rentrer dans mon groupe Facebook afin de participer à mes challenges. Il faut comprendre qu’il y a encore tout juste deux ans, pour moi investir dans la publicité Facebook n’était PAS un simple investissement. Ça me faisait peur. J’avais la hantise de mal paramétrer mes publicités, de me retrouver avec des personnes absolument pas à leur place, de jeter mon argent par la fenêtre et de me retrouver en bout de ligne avec 0 conversion client.

 

Je validais une par une les demandes de participation au challenge, car je voulais savoir qui arrivait dans le groupe.

Je voulais savoir si j’avais de *vraies* clientes potentielles.

Je voulais me rassurer sur ma capacité à faire des ventes à la fin de mon challenge.

 

Quand je voyais rentrer une par une des personnes venues de Younique, Mary Kay, Tupperware, Arbonne, Herbalife … pour moi c’était un fléau. J’avais beau essayer de les exclure de mon targeting publicitaire, il n’y avait rien à y faire. Comme si elles voyaient la lumière et qu’elles ne pouvaient pas s’empêcher de se sentir attirées.

 

Je ne voulais PAS de clientes en provenance d’un quelconque marketing de réseau. Je ne me sentais pas qualifiée pour leur apporter la moindre expertise et surtout … j’avais énormément d'a priori sur le sujet.

 

Pour moi le marketing de réseau n’était ni plus ni moins qu’un attrape-pigeon où tu te retrouves à vendre des produits de qualité plus ou moins bonne et à essayer de convaincre les gens d’en faire de même pour que toi tu puisses en tirer un quelconque profit.

 

Autant te dire que ce n’était pas joli joli. Si certaines personnes n’étaient pas lâchées dans la nature, livrées à elles-mêmes, à te cold pitcher des projets d'envergure internationale en DM, ce serait probablement mieux.

 

Crois-le ou non, dans les 24h qui ont suivi la rencontre avec mon homme, il m’a pitché.

 

Oui, mon homme fait partie d’un MLM.

Oui, mon homme a essayé de me transformer en cliente avant même d’essayer de faire de moi sa femme. 

Oui, je n’étais franchement pas emballée.

 

Durant ces deux années à ses côtés, j’ai découvert l’envers du décor du marketing de réseau. 

Je suis même passée au travers de tout leur processus de recrutement. 

 

Je voulais comprendre.

 

Comprendre comment ils recrutent.

Comprendre leur système.

Et plus que ça... je voulais saisir leur argumentaire qui attire tant de monde au sein de leurs organisations.

 

J’ai découvert que non seulement c’était brillant, mais en plus de ça … ce qui est vendu n’est pas différent de ce que vendent la plupart des entrepreneurs sur le web. 

 

Ah !

 

L’indépendance financière, avoir possession de son temps, travailler pour soi, d’où tu veux, la liberté d’horaires, avoir du temps en famille, créer un héritage pour les siens… en quoi est-ce différent de ce que l’on entend ailleurs ?

J’ai compris que là où le bât blesse, c’est pour beaucoup le manque de formation. On leur a vendu le rêve sans les former sur les moyens d’utiliser le véhicule pour parvenir à concrétiser leur rêve (créer une équipe constituée de personnes avec ce même objectif et vendre les produits de l’entreprise).

 

Lorsqu’un web entrepreneur s’y prend comme un pied pour vendre ses produits et formations en ligne, c’est simple il disparaît très vite et on n’entend plus jamais parler de son entreprise.

 

Lorsqu’une personne en MLM s’y prend comme un pied pour vendre son MLM (rejoindre son équipe ou acheter les produits) c’est simple elle disparaît très vite, MAIS on se rappelle très bien du nom de l’entreprise !

 

Dans un cas de figure, on fait face à un solopreneur qui tombe aux oubliettes et dans l’autre on est face au même cas de figure sauf qu’il appartient à une multinationale qui compte des milliers d’entrepreneurs à succès dans leurs actifs. Il y aura toujours du sang neuf pour reprendre le flambeau et reprendre le démarchage que ce soit mal ou bien fait.

 

J’ai écouté des heures et des heures de conférences données par des Diamants ou autre grade que tu peux décrocher en étant un entrepreneur accompli au sein de leurs organisations. 

 

Mon regard sur le MLM a énormément changé depuis. 

Pas au point de les rejoindre (mon business me suffit amplement), mais au point de jeter à la poubelle tous mes a priori et jugements sur les personnes rejoignant ce type de mouvement. 

 

Après tout, en quoi est-ce différent de l’affiliation qui est un des modes de rémunération bien connus du webmarketing ? 

 

Plus tu as de personnes qui utilisent ton lien affilié d’un quelconque logiciel, plus tu gagnes de l’argent. 

Plus tu as des affiliés qui vendent tes formations pour toi, plus tu gagnes de l’argent.

C’est exactement la même chose.

Sauf qu’en prime tu ouvres la porte à d’autres personnes pour saisir cette même opportunité (tout comme tu pourrais offrir aux membres de ton équipe des commissions sur chaque appel de vente closé !). 

 

Bon j’extrapole, car les choses ne sont pas tout à fait aussi simples. Le MLM c’est avant tout une histoire de créer des liens personnels et les récompenses sont plus complexes qu’une simple commission, mais bref je pense que tu vois l’idée.

 

Est-ce que c’est pas dingue comment un changement de perspective peut radicalement transformer ta perception d’une situation ?

 

Ça m’a fait beaucoup réfléchir.

Ça m’a fait réfléchir à toutes les choses que j’ai pu entreprendre pensant que c’était comme ça et pas autrement, avec une opinion très tranchée.

 

Comment je pensais qu’être une coach à succès signifiait d’avoir plein de clientes en 1:1.

Comment j’étais persuadée qu’il me fallait une suite de produits à 47€, 197€, 347€ pour enfin vendre à 997€, voire 1997€.

Comment j’étais persuadée de devoir commencer par vendre un ebook, pour ensuite vendre une formation en ligne, puis du coaching et enfin un Mastermind.

 

Faux, faux, faux et archi faux.

 

Si tu crois vrai l’un des énoncés précédents, prépare-toi à voir ta perception des choses complètement bouleversée. 

 

Lors de la Business Retreat que j’organise lundi 6 décembre prochain, nous allons déconstruire et reconstruire ce qui signifie réellement faire monter son entreprise en puissance (scaler pour les intimes) sans passer par la case burn-out. Car non travailler encore plus dur ne t’amènera pas nécessairement plus loin.

 

Prête à voir ta perception des choses complètement transformée ? Mets ton nom  sur la liste d’attente pour la business retreat afin d’être la première informée de l'ouverture de la billetterie.

Package ton expertise en un programme signature vendu à 1000€ et + en rejoignant les Impératrices.

Candidater